Mon petit Peton, mon petit Lysounet,

Je me souviens comme si c'était hier du jour où nous sommes allées te chercher Maman et moi.  Bébé, tu étais noire avec des chaussettes blanches, puis tu as grisonné, ton poil était soyeux et argenté. Bébé, tu avais déjà un sacré caractère : ce jour-là tu essayais de monter un muret hors  de portée et à force de persévérance, tu y est arrivée.
Puis nous t'avons emmenée dans ma Panda Noire et nous nous sommes arrêtées sur le parking d'un supermarché ; le temps que Maman aille choisir un collier et une laisse, tu en as profité pour faire pipi dans la voiture !
Et la première nuit, tu as dormi blottie sur mon bras droit ; c'était magique, le bonheur absolu !

Je me souviens également du jour où nous sommes allées chercher Ninou à la SPA (toujours dans ma petite Panda Noire), tu étais avec nous et tu l'as accueillie à "pattes "ouvertes ; pourtant, ce n'était pas facile pour toi mais tu as su lui redonner goût à la vie. Vous faisiez vraiment la paire toutes les deux !

Oui, tu étais parfois grognon (mais je pouvais le comprendre, je le suis aussi !)  mais tellement affectueuse par ailleurs.

Au bout de quelques années, il a fallu que je quitte la maison, que je te quitte toi et Ninou  pour me lancer dans la vie du travail : c'était dur de ne plus t'avoir à mes côtés mais je suis revenue souvent, aussi souvent que j'ai pu (pas assez à mon goût), pour m'occuper de toi ; et ça me faisait tellement du bien de te voir, toi et petit Ninou.

Et il y a eu Alric, j'avais tellement envie qu'il puisse te connaître :  tu l'as accueillie avec tellement de gentillesse et d'attention, comme Ninou d'ailleurs ; je lui ai dit que tu étais partie au paradis des toutous rejoindre Nina ... à lui aussi tu vas manquer. Il me demande toujours ce que tu fais ( ces derniers temps on lui  disait souvent, elle se repose, elle fait dodo ou elle mange) et hier , alors que je baillais, il m'a dit : "tu bailles comme Peton" , eh oui quand tu te réveillais, tu baillais avec un petit bruit qui le faisait rigoler ...et lorsque je lui lis son livre "Crocolou aime son chien", il me dit que Loulou le petit chien, "mange des croquettes comme Peton".

Mon petit Peton, ma petite chienne chérie, j'aurais tellement aimé être à tes côtés quand tu es partie ; heureusement,  Maman était là, Maman ton ange-gardien qui s'est occupée de toi
jusqu'au bout comme personne n'aurait pu le faire, avec beaucoup d'amour et de complicité et je sais qu'encore une fois, Maman a pris la meilleure décision (et je sais que c'est une décision difficile à prendre) ; je la remercie énormément pour tout ce qu'elle a fait pour toi et Ninou.

Dors en paix mon Peton,  tu auras toujours une place au fond de mon coeur, je t'aime très fort.
Et n'oublies pas de faire
plein de léchouilles à Ninou !

Ta petite maîtresse Isabelle