000


Ma chienne Nina, ma Ninou ...

Tu étais toute tremblante lorsque mes yeux se sont posés sur toi

Seule au coin de ta cage on t’avait abandonné à la SPA.

Tes jolis yeux ronds, ton regard craintif, ta peine immense …

Cette détresse nichée au fond de ton petit corps tremblant …

Je n’imaginais plus un instant repartir sans toi.

A la seconde mon cœur t’avait choisi parmis les autres.

On me disait que tu étais irrécupérable.

Que tu étais paralysée par la peur.

Que tu ne parvenais plus à t’alimenter.

Que personne ne parviendrait à te redonner confiance.

Pourtant moi je savais qu’on se trompait.

Alors nous avons fait un petit tour ensemble.

Et plus je te regardais plus je savais que c’était toi.

Une petite boule de poils marrons et oranges.

Une petite chienne désespérée.

Oui, je me suis dit. C’est toi que je veux.

Si avec moi tu ne retrouves pas la vie

Avec qui le pourras-tu ?

Et je t’ai emmené avec moi

Comment aurai-je pu te laisser dans cette niche sans toît ?

Comment aurai-je pu partir sans toi ?

Nos regards s’étaient croisés. Si intense. Si douloureux.

Je ne pouvais pas te laisser toute seule.

Abandonnée dans une peine immense.

Non ma belle c’est toi qui avait ravi mon cœur

Au premier regard …